Et si on allait boire un café… ?

(VOVworld)- Hanoi a beau aligner des cafés tous les 50 mètres, y trouver un petit coin calme pour lire un bon bouquin relève de la gageure. Et lorsqu’en plus, on veut s’offrir une bonne pâtisserie française, alors là, on passe de la gageure à la mission impossible. Sauf à connaître les bonnes adresses, bien entendu ! Et ça tombe bien car il existe un blog, Hanoihideaway.com, qui répertorie tous ces petits hâvres de paix que compte la capitale millénaires, et autant le dire d’entrée de jeu, elle en compte beaucoup plus qu’on ne croit.

003

Joshua Zukas est Britannique. Nguyen Bien Thuy est Vietnamien. L’un est écrivain, l’autre travaille dans une école internationale. L’un aime le café, l’autre aime la photographie. Ensemble, ils ont monté Hanoi Hideaway, un blog dédié aux cafés hanoiens qui leur tiennent à cœur. Joshua Zukas:

« Si nous avons créé Hanoi Hideaway, c’est parce que nous sommes tous intéressés par la culture des cafés, et particulièrement à Hanoi. Pourquoi particulièrement à Hanoi ? Parce qu’on y trouve encore beaucoup de petits propriétaires indépendants et que ce n’est pas encore le règne des grandes chaînes. Et Hanoi Hideaway, c’est justement pour permettre à tous ces petits établissements de se faire connaître, de garder une clientèle. »

Allez donc consulter le blog ! Vous verrez, je gage que la première idée que vous aurez en tête, c’est quelque chose du type « oh là là, il faut absolument que j’y aille ! ». Il faut dire que les photos sont particulièrement alléchantes, plutôt dans le genre nature morte d’ailleurs : plateaux, vases de fleurs, fenêtres ensoleillées… Des détails simples, mais qui font tout le charme du lieu.

« Je ne suis pas un photographe professionnel, nous confie Nguyen Bien Thuy. Je photographie ce qui me plaît, c’est tout, sans aucun critère. Certains cafés ont une très belle lumière, d’autres offrent une très belle vue. Mais parfois, ce sont des petits détails qui frappent la vue !… »

014

Bien qu’ayant visité une centaine de cafés, les deux bloggeurs n’en présentent que la moitié sur leur blog. Bien Thuy, toujours :

« Les cafés que nous voulons présenter sont ceux que nous aimons, tout simplement. Ce sont des cafés un peu spéciaux, difficile à trouver, nichés dans des petites ruelles tortueuses… Par exemple il y a Fuku, un café-atelier dans une ruelle attenante à la rue Hang Bong où on peut apprendre à fabriquer soi-même des objets en cuir. Nous, ce que nous voulons, c’est donner un coup de pouce à de jeunes Vietnamiens qui font preuve d’originalité tout en préservant certaines valeurs. Tenez, par exemple, il y a Loading T, un café qui se situe dans une ancienne villa de la rue Chan Cam, où co-habitent 17 familles différentes. C’est un vrai délice de galoper autour de la villa ou d’aller voir la terrasse… Voilà, ce sont des petits espaces comme ça que nous voulons faire découvrir au public. C’est pour ça que ça s’appelle Hanoi Hideaway, d’ailleurs.

Plutôt qu’un classement par quartier comme on en trouve dans n’importe quel guide touristique, Hanoi Hideaway réperorie les établissements en fonction de leur caractère. Humm… de quoi avez-vous envie maintenant? Il pleut et vous cherchez un espace cosy ? Vous avez besoin d’un lieu pour vous concentrer et travailler ?

« Beaucoup de mes amis viennent me voir avec des questions du type « Oh j’ai un groupe d’amis, je cherche un espace assez spacieux avec de la bonne cuisine » ou « Oh je cherche un lieu où on sert du café de bonne qualité », dit Joshua. Récemment j’ai une amie qui a déménagé à Hanoi depuis Quang Binh, qui a un chien et qui m’a demandé dans quel café elle pouvait venir avec son chien. D’habitude, je conseille notre blog, mais souvent on me dit qu’il y a trop d’adresses et qu’on ne sait plus quoi choisir. C’est pour ça que j’ai commencé à établir ces catégories, en me basant sur les envies des uns et des autres. »

009

Hanoi Hideaway est notre blog, notre passe-temps, nous confient Joshua et Bien Thuy. Les points de vue présentés sont donc subjectifs. Les cafés présentés sur le blog peuvent vous plaire, ou pas. “Mais rappelez-vous qu’il existe milliers de cafés épars partout dans Hanoi. Alors pourquoi se contenter de l’ordinaire, alors que l’extraordinaire est juste au coin de la rue ?” nous conseille Hanoi Hideaway.

« Eloignez-vous à un jet de pierre sur la droite ou sur la gauche de cette route bien entretenue sur laquelle nous marchons, et aussitôt l’univers prend un air farouche, étrange », écrivait Rudyard Kipling… On ne saurait mieux dire…

Facebook Comments

Comments

comments

Pin It on Pinterest

Share This
%d bloggers like this: